– Pendant les vacances de Pâques, j’ai emmené mes enfants au ski.
– Tu veux une médaille ?
– MAIS OUAIS, DONNE. Une étoile de bronze, comme celle de mon fils, même (elle est stylée). Parce que partir seule, où que ce soit, avec ses enfants, ça demande de l’énergie, de la patience, de l’organisation (et des sous), en triple dose quand il s’agit de sports d’hiver.

Et pourtant, rarement des vacances m’ont faites autant de bien que cette semaine où mes enfants (de 12 et 14 ans) et moi, étions invités au Village Club du Soleil des 2 Alpes. Parce que finalement, c’est le village club qui gère le quotidien et que ça réduit pas mal les conflits (pas de courses à faire, pas de disputes pour mettre la table, pas de repas à préparer…) !

Revenons sur les points qui m’effrayaient (mais ça, c’était avant).

Le transport

La montagne, c’est loin. Il y a des embouteillages, de la neige et des tournants. Il faudrait presque un permis spécial pour partir à la montagne, mais celui là, je ne l’ai pas eu dans ma pochette surprise (huhu). Alors on est partis en train jusqu’à Grenoble + navette jusqu’aux 2 Alpes.

Le + :
– une fois que tu es sûre de ne pas rater ton train (mon stress quand les billets ne sont pas échangeables), tu peux bouquiner tranquille dans le TGV
Les – :
– la navette qui partait à 8h alors que le train n’était qu’à 13h à Grenoble.
– le prix (300€ de train réservé dès le jour de la mise en vente + 90€ de navette).

Le ski

– Comment tu fais pour skier quand tu pars toute seule ?
– Bah tu skies toute seule.
– AHAHAH. Jamais de la vie (j’ai été livrée sans GPS, je vous rappelle).
C’est comme ça que j’ai pensé à prendre des cours de ski. Pendant que les enfants étaient à leur cours de ski (logique). J’ai pris un cours ESF niveau 2. Si bien qu’on n’allait vraiment pas vite et que je n’ai eu vraiment pas peur (à part parfois du moniteur.. mais c’est une autre histoire !).

Les + :
– réapprendre les bases du ski et reprendre confiance après mon accident de 2017 (et ne pas me perdre sur les pistes mais ça c’est une autre histoire bis).
– le niveau des cours est homogène (des ajustements sont faits après la première matinée) si bien qu’on progresse vraiment.
– la sociabilisation. Les vacanciers du VCS se retrouvent dans les mêmes cours (tous unis contre l’adversité !).

Le – :
– Le prix (SCOOP, le ski c’est cher !) : 180€ les 6 cours (dont 1 sous la tempête de neige et 1 annulé).

Les repas

Je savais qu’aux villages clubs du soleil, les ados vivaient en bande. Et que j’avais de grandes chances de me retrouver à prendre les repas avec les montagnes pour seule compagnie (on en parle de cette vue depuis le restaurant du VCS ?). C’était sans compter le dévouement de mes enfants qui se relayaient pour manger avec moi, façon : Tu vas à l’EHPAD ce midi, moi j’y vais ce soir, ok ?

Mais comme j’ai ma fierté. Je leur ai vite redonné leur indépendance pour aller dîner avec mes copines de cours de ski (et leurs maris). C’est le deuxième effet cool des cours de ski : la sociabilisation. (Coucou les copines).

La chambre

Quand j’étais venue découvrir le club lors du blogtrip du mois de janvier, j’avais trouvé les chambres petites. Cette fois, j’avais la version confort (aménagée PNL avec trois petits lits, dont un à l’écart. Une grande salle de bain avec toilettes et un autre WC), si bien qu’on n’a pas eu l’impression d’être les uns sur les autres pendant le peu de temps que nous avons passé dans la chambre. Et surtout, on avait la place pour toutes nos valises.

Les après-midi

On fait quoi à la montagne quand on ne skie pas ?
Aux villages clubs du soleil, les enfants vont au club ados, à la piscine, à la patinoire, au laser game…
Et moi, pendant ce temps là ?
J’ai skié avec mon fils un après-midi et avec les deux ensemble un autre après-midi (sous la tempête de neige, avec ma fille qui plongeait dans la poudreuse tous les trois virages… Mais ISA, t’avais dit Jamais de la vie pourtant. Je sais…).

D’habitude, le VCS organise des sorties raquettes (3 par semaine aux 2 Alpes, tous les jours dans d’autres villages) mais (SCOOP) fin avril, il n’y avait plus assez de neige pour la raquette. Le village club les a remplacées par deux randonnées avec un moniteur ESF. Évidemment, je me suis inscrite.

J’ai aussi revu Elena, l’attaché de presse des 2 Alpes que j’avais rencontrée en janvier lors du blogtrip. Un joyeux moment. La passion d’Elena pour les 2 Alpes est telle qu’elle convaincrait n’importe qui de revenir dans sa station.

D’ailleurs, je vous parlerai des 2 Alpes dans un autre billet et surtout, du ski de printemps parce qu’on skie même en été aux 2 Alpes (il n’y a plus de saison ma bonne dame).

Je n’ai pas validé mon 2me degré (et ma médaille alors ?). Mais je valide le village club du soleil en mode maman solo !

Gratitude éternelle aux Villages Clubs du Soleil pour cette invitation