DSCF6628

Dans deux mois presque tout pile mais pas vraiment (je suis une littéraire en vrai), j’aurai 40 ans. On ne va pas s’éterniser sur cette fucking middle-life crisis, merci j’ai donné. On va dire qu’il s’est « envolé, le passé-é » et que je suis « une autre personne » puisque je révise mon Tal illustré avant le concert.

On va dire aussi que c’est maintenant ou jamais (Tal inside) même si 40 is the new 30. Il y a quelques temps, ce billet d’Olivia sur sa Bucket list m’avait fait réfléchir. « Qu’est-ce que j’aimerais vraiment faire, voir, VIVRE ? », je m’étais demandée.

C’est ce que je me suis amusée à noter dans mon petit carnet des trucs à faire l’année de mes 40 ans dégoté dans une petite boutique de Montpellier mais disponible ici aussi.

Il n’y a pas grand chose encore, peut-être l’essentiel finalement. Less is more, on avait dit au jour de l’an (souvenez-vous). Et puis merci la vie. Elle m’a déjà pas mal gâtée malgré tout.

Voilà la liste de mes 40 ans (Je la rends publique puisque j’ai beau avoir 39 ans 4/5°, ma mère fouille encore dans mes petits carnets ^^ (coucou maman) :

Apprendre à cuisiner les choses que j’aime (SANS Thermomix même si ce truc là me fait des roucoulades. Le dernier à un écran tactile quoi !). En progrès. J’ai fait une daube mémorable pour mon anniversaire 

Porter des talons d’au moins 8 cm parce que ça fait des grandes jambes. Et qu’il va bien falloir que je grandisse un jour… Portés pour le mariage de A&A toute une journée !

Faire un joli portrait de moi comme Annouchka l’avait fait. Pour mettre sur mon profil Tinder redorer mon ego et apprivoiser cette ride du lion qui prend ses aises au dessus de mes joues à la Droopie. Fait avec Adeline (lire le billet). Maintenant, il faudrait en faire un nouveau avec les cheveux courts (je note que ce n’était pas dans ma life list de me couper les cheveux !)

Apprendre à tricoter avec ma mère. Parce qu’elle a des doigts de fée (depuis le temps que je lui dis d’ouvrir un blog de tricot) et que je crains le jour où ce sera trop tard.

Revoir un monde sans pitié. Parce que je me dis encore souvent « Qu’est ce qu’on nous a laissé ? Des lendemains qui chantent, le grand marché européen ? On a quedal. On a plus qu’à être amoureux comme des cons et ça vous le savez très bien, c’est pire que tout. » Parce que je rêve d’éteindre la tour Eiffel d’un claquement de doigts. Parce que c’est ma jeunesse et que le DVD coûte un bras sous le manteau. Fait 08/2015. Le film a vieilli mais moi je n’ai pas changé. Toujours autant d’émotions devant les dialogues si justes parce que finalement, la seule chose qui compte, c’est l’amour… Revu avec mon amoureux, ça compte double ! 

Avoir une maison rangée. Parce qu’on respire tellement mieux et que je manque d’air parfois. J’ai commencé un programme de désencombrement après avoir lu Walinette. Je suis moins radicale qu’elle. Moins efficace aussi. Mais je sens que dans les pièces où le tri a vraiment été fait, la méthode porte ses fruits.

Relooker ce blog qui ne me ressemble plus. Ça fait au moins deux ans que je dis qu’il faut que j’y pense sans trop penser ce que je dis. Il faudrait que je m’occupe de lui, au moins pour me faire pardonner mes errements de ces dernières semaines.

– Il y a bien un dernier point mais je le garde pour moi parce que vous le savez très bien, c’est pire que tout !

Je continue puisque ce blog est ma mémoire :
– Apprendre à bien nager
– Admirer un feu d’artifices depuis un bateau
Courir un 10 km Fait le 17 juin avec la Nike Women’s Paris avec Aurélie et Laure. Pur bonheur. On va dire courir un semi maintenant ? 
– Parler anglais – bien.
– Voir des dauphins en liberté
– Un grand périple en vélo de type Loire à Vélo ou Vélodyssée
– Savoir me défendre (stages d’Amazone training ?)
– Me remettre à l’aquarelle
– Aller au Sri Lanka ou en Thaïlande et plus globalement, apprendre à voyager un peu roots comme Xtine
Arrêter de me ronger les ongles Fait grâce au vernis semi-permanent Jessica
– Apprendre à me coiffer (pour l’instant, j’ai coupé plus court, c’est bien aussi)
– Savoir faire des ricochets (au moins 4-5)
– Disputer un match de volley sur une plage (pas forcément en maillot de bain hihi)
– Embrasser un amoureux face au coucher de soleil (et se prendre en photo juste pour nous)


PS : j’avoue je n’ai pas vraiment fait ma Bucket list comme Olivia. En fait j’ai deux listes dans mon petit carnet. J’ai aussi la liste de mes rêves qui n’a que très peu de points pour l’instant. Peut être parce que je les avais enfermés dans ma prison dorée et qu’ils ont encore un peu peur de prendre leur envol.

PS 2 : Je suis en bonne voie pour le point 1. En photo, l’un des macarons cuisinés hier avec les enfants (avec juste un fouet ridicule et même pas de poche à douille !)