deco-noel

L’année dernière à cette période,  j’étais à l’ile  Maurice. A mon retour, quelques jours avant Noël,  le Christmas spirit avait fondu au soleil.  J’avais promis de me rattraper l’année prochaine. Sauf que l’année prochaine c’est maintenant et que je n’aurai pas beaucoup les enfants pendant les vacances.

Du coup, décembre n’était même pas encore arrivé qu’on avait déjà acheté le sapin. Le plus grand, tellement grand qu’il touche le plafond et qu’on n’a pas pu accrocher l’étoile au sommet. Trop grand. On l’a quand même étouffé de décos. Tout ce qu’il y avait dans le carton, même les décos moches faites à l’école que je m’arrangeais pour oublier. Et les trois nouvelles boules de l’année, une chacun, savamment choisies, parce qu’une tradition est une tradition malgré tout (la mienne est une saynette Maisons du monde avec une petite biche, trop belle mais quasiment impossible à prendre en photos).

etoile-de-noel

deco-de-noel

Un soir, j’ai fabriqué une tête de cerf en carton d’après ce patron (ça me fait penser qu’il va bien falloir que je reparte à la chasse un jour..). J’ai galéré avec mon carton trop petit, fait des raccords, bombé à l’or fin, refait les raccords. Et puis j’ai fini par l’accrocher, mon cerf majestueux,  presque trop tant on ne voit que lui.

cerf-en-carton

Dans mon élan (huhu cerf, élan…), j’ai même bombé mes fenêtres au pochoir. J’ai toujours trouvé ça moche ces décos en fausse neige. Et j’avais raison parce que c’est trop moche en vrai. Mais ça fait Noël. Je voulais que l’esprit de Noël envahisse la maison, qu’il habite chaque mur, chaque trou de serrure jusqu’à chasser tout le reste et me faire oublier comme c’est triste Noël cette année. Trop triste.

deco-fenetres-noel-neige