Ca va mieux en le lisant

Appelez moi Victoire…

J’ai toujours rêvé de m’appeler Victoire (comme Sophie Marceau dans la Boum. Oui, ça vient de là !). Je trouvais qu’Isabelle c’était banal. Déjà que j’étais blonde aux yeux bleus, sans histoire, et en plus, je me tapais le même prénom que la moitié de l’humanité. « Mais je veux pas être comme tout le monde » me disais ma petite voix intérieure (oui, celle qui m’a poussée un jour à me teindre les cheveux en orange carotte !). C’est simple, des Isabelle nées la même année que moi, il y en a 8 831 (alors que des Victoire… il n’y en a que 3 !!!). […]

Lire la suite

C'est d'actualité (enfin, ça l'était hier ! )

Le chef de rayon livres pour enfants du Virgin, il n’a pas dû aimer beaucoup l’école parce qu’il n’y avait pas grand-chose de positif sur la rentrée, entre Je veux pas aller à l’école, Gare à la maîtresse et même La maîtresse est foldingue !!! Moi, j’adorais, je retrouvais : les copines, les activités, je peux même vous dire que j’attendais ça tout l’été… Donc, j’ai trouvé Boubou à l’école parfait pour l’usage que je souhaitais en faire. A savoir, donner à mon fiston une bonne image de l’école. Boubou à l’école, c’est l’histoire d’un petit pygmée (notez l’orthographe de pygmée avec […]

Lire la suite

Mon manuel anti-crise de nerfs

Bon d’accord, ce bouquin ne date pas d’hier (1970). D’accord, le titre a alimenté maintes polémiques (tout se jouerait même avant 3 ans maintenant…). Il n’empêche, j’offre ce livre à tous mes amis en passe de devenir parents. Je l’ai acheté après qu’il m’a été conseillé par une copine dotée de trois marmots adorables et turbulents, chez qui tout sent bon la famille idéale (on a tous en soi un modèle de ce genre : ses parents, ceux d’un copain chez qui on squattait un peu trop ado et pourquoi pas, les Simpsons à la télé. L’essentiel étant d’avoir des repères !). […]

Lire la suite

Page 8 sur 8« Première page45678