tatoos

Tatoo fever

Dans le genre « mais t’es tombée sur la tête », je me pose là en ce moment. Après ma lubbie du running, je m’amourache des tatouages (ça va tellement bien avec les pectoraux). Et pourtant, il y a quelques années. le gros espadon de mon frère m’avait fait hurler (arrêtez les mauvaises pensées, c’est mon frère quoi !) oui, celui qu’il a sur… #censure. Mais quelle idée de se faire tatouer alors que rien ne dure toujours dans ce bas monde ? Du coup je me la fais petite joueuse. J’ai commencé avec les malabars… ceux qu’on trouve dans les chewing-gums […]

Lire la suite