roman

Celle qui avait fini son roman

Celle qui avait fini son roman

Il va neiger. Obligé, qu’il neige.  Parce que j’ai fini MON ROMAN.  Mon Arlésienne façon Godot. Qu’est-ce qu’on fait maintenant ? On attend.  Oui mais en attendant ? J’AI FINI MON ROMAN. Et j’ai dû mal à y croire.  D’ailleurs je voulais l’imprimer pour le voir. Et bim, plus d’encre. J’ai bien compris que la vie me disait « Ne te réjouis pas trop vite, tu n’es qu’au début du chemin ». Alors j’ai pris ma voiture et je suis allée l’imprimer chez Top Office. Ça fera toujours ça de route en moins, je me suis dis. 10 minutes après. J’avais enfin […]

Lire la suite

La chute qui n’en était pas tout à fait une

La chute qui n’en était pas tout à fait une

Je ne peux plus conduire ou alors avec la main gauche… (ça vaut peut-être mieux diront certains…). Je ne peux plus dégrafer mon soutien-gorge (on dirait un ado mâle de 14 ans !). Astuce : pour l’agrafer, il suffit de l’attacher par devant et de le faire tourner. Je ne peux plus serrer ceux que j’aime très fort dans mes (deux) bras. Je ne peux plus passer la tondeuse, ni tailler mes arbustes. On oublie le Karcher. Je ne peux plus attraper les draps qui sont là, tout là-haut. Je ne peux plus recoller la commode que j’avais promis de réparer après […]

Lire la suite

Pas plus de 4 heures de sommeil

Mais non, je vous rassure, mes enfants dorment bien. A 7 ans et presque 10, il serait temps. Je voulais parler de « Pas plus de 4 heures de sommeil« , le roman de Marlène Schiappa, qui porte bien son nom puisque je n’ai pas réussi à me coucher avant de l’avoir fini. Déjà hier, j’ai laissé jouer les enfants à la tablette toute la matinée tellement j’étais vissée à mon livre. Nous avons déjeuner à 15h30, si bien qu’on a enchaîné directement sur le goûter (« Ne le dites pas à votre père les enfants »). Je crois que j’aurais pu gagner le concours de […]

Lire la suite