l’echappee belle

Anna Gavalda l’a échappé belle

J’avais quitté Anna Gavalda après le film tiré de Je l’aimais. Trop violoneux, trop bien pensant, trop niais. Tout le battage associé, tout ce vent m’avait poussé loin de cet auteur. J’avais aussi laissé passer la Consolante. Parce que le titre ne me plaisait pas. C’est laid ce mot « consolante ». Je choisis mes lectures comme d’autres jouent au tiercé. Je le sais. L’Echappée Belle est sortie. Et je n’ai eu qu’une envie, me mêler aux retrouvailles de ces frères et soeurs faisant mariage buissonnier. Bien m’en a pris. C’est beau. On y lit l’attachement d’une fratrie, ses liens uniques gagnés […]

Lire la suite