gros mots

Et la politesse (bordel) !

– Jusque là, malgré une écoute intensive du Roi des papas et son « merdocu, merdocu, c’est un cas-cas très spécial » (revoir la vidéo de mon interview), j’avais été plutôt épargnée par les gros mots. Plutôt miraculeusement d’ailleurs, vu comme j’ai le pu…n facile. J. 5 ans, s’offusquait de mes noms d’oiseaux et me mettait au coin. Allant même jusqu’à dénoncer son frère « Maman, M., il a dit CONcombre. Hein que c’est un gros mot ? ». J’avais des enfants polis donc, jusqu’à que mon M. 8 ans (ou presque) prenne le vilain tic de dire pu… rée (ou sa variante pu… […]

Lire la suite

Politesse à deux vitesses

Ce n’est pas parce qu’on écoute le roi des papas à tue-tête qu’à la maison, c’est gros mots à volonté. On reste poli ici. On dit bonjour à la dame, merci papa, merci maman. A l’ancienne. Chassez le naturel, il revient au galop. L’Homme est un Bigard pour l’Homme. A défaut d’avoir avalé un clown, mes enfants ont découvert les gros mots culinaires. Prononcez Concombre devant eux. Et vous en avez pour un quart d’heure d’hilarité générale. C’est con-con à c’t âge là un gamin.Et je ne vous parle pas de l’effet Cacahuètes (banni de nos placards, heureusement). Il y […]

Lire la suite