dents du bonheur

Comme Yannick et Vanessa

Mon fils n’est pas gaucher. Non, son petit truc à lui, c’est les dents du bonheur. Le dentiste m’a dit qu’on pouvait couper le frein (la gencive en trop entre les deux incisives) si ça persistait après les dents de lait. Non mais quelle idée ! J’adore moi, ses petites quenottes. Quand il sourit, y’a du soleil dans la maison. N’empêche, j’espère qu’il ne va pas en faire un complexe. A l’école, ses petits copains lui demandent « t’as perdu une dent là ?« . Pfffffff. Y’en a même qui subissent des mois d’appareil dentaire pour plus laisser passer l’air. Heureusement que […]

Lire la suite