coiffure-dessange-relooking

Le coiffeur, ça me défrise !

J’ai pas des cheveux, j’ai une tignasse. Une masse telle que je n’ai jamais mis de bonnet de ma vie en hiver. Et que l’été, forcément je coupe, comme on tond un mouton pour la belle saison. Mais avant que le « il faudrait que j’aille chez le coiffeur » soit suivis d’effets, il y a parfois un net décalage. Parce qu’il faut se décider « Balayage, pas balayage ? », « Permanente ou dégradé ? ». C’est technique le coiffeur, trop pour moi. Pourtant la semaine dernière, je me suis accordée une matinée de repos,, sans enfants, sans contraintes, avec un petit programme au poil […]

Lire la suite