M. a 8 ans depuis 15 jours à peine et pourtant le premier billet « avoir 8 ans en 2012 » me semble avoir été écrit il y a un siècle, une éternité, déjà.

Avoir 8 ans en 2012 donc,  c’est verser sa larmichette devant ‘Rebelle’ parce que la maman fait forcément un peu penser à la notre et qu’on a nous aussi la rebelle attitude. (Ah la scène de la dispute…) Sinon, ce Disney est un peu stressant mais tellement moins manichéen que tous les autres qu’il mérite d’être vu, ne serait-ce que pour faire le point sur notre destin à nous. Est-ce qu’on a l’impression d’être à la bonne place, au bon moment ?

Avoir 8 ans en octobre 2012, c’est ne plus savoir quoi demander pour son anniversaire parce qu’on a toutes les boîtes du monde des espions Playmobil et que depuis un an, on était devenu un peu monomanique du monde des espions Playmobil (ceci dit, je me méfie de la nouvelle addiction qui pourrait passer ma porte. Le monde des espions, c’était très bien, même si la base d’espions prend une place folle).

Avoir 8 ans en octobre 2012 c’est partir à l’école fier comme artaban avec sa tenue DPAM flambant neuve et se faire moquer à la récré parce que « les fantômes, c’est pour les bébés » (sérieux, c’est mignon non, il a 8 ans quoi, 8 ANS)… Monde cruel. A 8 ans, déjà.

PS : Mea Culpa, si je l’avais habillé en Melijoe il n’aurait pas été la risée de ses copains (au pire, il aurait faire hurler sa mère si il était revenu avec le pantalon élimé…). Je vous reparle bientôt de ce site de mode haut de gamme pour les enfants. En attendant, avec le code MONBLOG, vous bénéficierez de 10% supplémentaires sur les promos des 10 jours Melijoe (jusqu’au 24 octobre).

PS2 : sinon, les récréations DPAM, c’est jusqu’à samedi et ça vaut vraiment la peine : des bottes, deux t-shirts pour J. un manteau et… un ensemble fantômes pour M. pour 75 euros ! (qui dit mieux ?)