Parce que Paris est la plus belle ville du monde et que décidément, je n’en démordrai pas, j’ai bravé ma flemme au chaud, devant mon feu de cheminée pour jouer les touristes en famille. Alors, une virée à Paris avec la marmaille ça donne quoi ? Un parcours simple : on ne quitte pas le XVI°, mon côté princesse !

– Embarquement à 11 h en bateau-mouches.  Le vrai, l’unique avec des sièges à l’air libre en haut et au chaud en bas. Celui du Pont de l’Alma. 10€ pour les grands, 5€ pour les petits (pas la peine de réserver à cette saison). 1h10 sur la Seine. Paris est magique.

– Déjeuner sur la pelouse du Trocadéro (on peut aussi pousser jusqu’au Mac Do rue Victor Hugo…) En chemin, on en profite pour découvrir la photographie non-occidentale exposée à Photoquai, face au Musée Branly. Paris est culture.

– Les plus prévoyants pourront monter à la tour Eiffel mais il faut réserver les places par Internet au moins une semaine avant, pas mon genre ! Vous avez déja remarqué la queue sous la tour Eiffel ? Paris se mérite.

– Métro (ah la métro, une aventure !) et dernière halte au Pavillon de l’eau (M° Javel) pour l’exposition Bob l’éponge (jusqu’au 21 novembre 2009 – gratuit). Ravissement devant les tableaux oh combien célèbres, revus et visités à la sauce Bob l’éponge. Un bon moyen pour démystifier les musées à mon sens. Paris est délire !


Le jugement dernier façon Bob l’éponge

Note du 5/11 : en cas de pluie, comme ces jours-çi, vous pouvez déjeuner et admirer les poissons du Cinéaqua, l’aquarium de Paris qui se trouve au pied du Trocadéro.