Comment j’ai fini par aimer la rando ! 

lamontagne-arc1800-001

Ma théorie était pourtant simple : A quoi ça sert de marcher si on peut faire du vélo ? 

Théorie qui ne tient qu’à l’île de Ré, on est d’accord. Sinon, il faut mettre un casque et des protections sur à peu près tout le corps tellement ça descend (ou ça monte).

Du coup, pendant ma semaine à la montagne aux Villages Clubs Soleil, j’ai décidé que marcher ce serait très bien. Qu’on allait juste commencer au niveau 1 pour voir (sur la semaine, le club propose une vingtaine de randos auxquelles on doit s’inscrire la veille et pas en début de semaine, ça c’est cool.)

Et j’ai vite vu le niveau rouge tellement ça m’a plu. En fait, tout ce que j’imaginais sur la rando était faux.

 

C’est toujours le même paysage = FAUX 

Je pensais que la montagne, c’était comme les intérieurs déco sur Pinterest, toujours pareil. Mais n’importe quoi toi. Il y a les lacs, les cimes, les vallées… Et pour le coup, les animateurs du VCS nous ont bien aidé à choisir des randonnées variées. Par exemple (j’ai oublié les niveaux…)

dimanche : le lac des moutons (il ne faisaient pas beau. L’autre équipe a dû redescendre à pieds à cause de l’orage !)

arc1800-laclundi : le refuge de l’Archeboc (pas mal de voiture car c’est dans la vallée de Ste Foy-Tarentaise)

refuge-archeboc

mardi : rando-barbecue familiale

arc1800-panorama

jeudi : ascension de l’aiguille grive

neige-en-ete

vendredi : les 2 têtes

deux-tetes-arc1800

(Non, on n’a pas rien fait mercredi, on s’est pris des bleus en VTT !)

 

Ça fait mal aux pieds FAUX 

J’avais acheté des chaussons de rando The North Face (une taille au dessus)) de ma pointure habituelle) que je réutilise dans les bois avec mes copines, juste avant de partir (pratiques les soldes fin juin). La bonne idée = ZERO ampoules ! Les chaussures de rando amortissent vraiment les chocs, comme si elles lissaient le terrain pour nous en fait. Le VCS prête des chaussures à partir du 37 mais je ne les ai pas essayées.

Pour le reste, j’étais équipée en full Decathlon short ou pantalon respirant de marche et t-shirts techniques.

 

On s’ennuie FAUX 

L’avantage d’avoir un guide, c’est qu’il t’apprend la montagne. L’histoire des vallées, le nom des vaches qui font le fromage que tu manges le soir, le nom des fleurs aussi, qu’il ne faut pas cueillir.

Et plein de choses rigolotes comme le pétard naturel (qui fait prout quand il éclate) ou comment changer la couleur des campanules avec des fourmis énervées #magie

petard-naturel-fleur

fourmi-fleur

 

C’est trop dur FAUX 

Enfin vrai. Quand tu vois l’arrête de la montagne et qu’on te dit que tu vas monter la haut même pas dans le funiculaire tu dis NO WAY. Mais quand t’arrives là haut. C’est une telle fierté que ça fait oublier le reste. Le souffle coupé, les mollets qui font mal, le soleil qui tape. Il n’y a plus que ce paysage tellement grandiose qu’il rend humble.

 

La rando ça fait maigrir FAUX

Je ne suis pas sûre d’avoir maigri du cuissot. Parce que la rando ça muscle mais le bon air, ça creuse. Et le petit génépi de réconfort il part où, vous croyez ?

 

Voilà mon expérience rando. Je suis loin d’être une experte comme Mentalo qui en parle si bien. Pour l’instant, je préfère les randonnées en groupe, avec un guide même si certains parlent trop haut ou trop tout court.

J’ai testé la deuxième semaine la rando en famille. On a transmis aux petits ce que le guide nous avait appris mais c’était moins rythmé même si on a la aussi, essayé de varier les plaisirs (la marmotte, la marmotte !).

Si vous randonnez avec vos enfants, ça m’intéresse (filez-moi vos trucs pour les faire marcher -no pokémon go allowed)  Et si vous randonnez sans et eux, je comprends tellement !

Rendez-vous sur Hellocoton !

La tendance de demain

Sur les blogs, encore plus que dans la vraie vie pas derrière l’écran, on voit passer des tendances éphémères. En ce moment, c’est le bullet journal et son horrible acronyme, le bujo. Ce truc d’agenda personnalisé m’exaspère au plus au point (même si celui là me donne envie de m’y mettre #bêe). Peut être parce qu’il met le projecteur sur mon planning un peu trop vide en ce moment. Ou sur ma non organisation.

Ou sur cette façon qu’on a tous de moutonner de l’Internet. Parfois ça me fait penser aux jeux des cours de récré qui émergent on ne sait comment, en même temps dans les écoles des quatres coins de la France (qui en a 6 donc, si on considère que c’est un hexagone).

Je serais chercheur, je me pencherais sur le sujet, je crois.

Avant le bujo, c’était les coloriages pour adultes. Le truc qui m’énerve tellement que j’ai envie de dépasser de partout façon moyenne section juste pour faire de l’art subversif.

Et demain ?

Demain, je vous le donne en onze lettres, ce sera les mots fléchés. Vous l’aurez lu ici en premier mais vous ne vous en souviendrez pas parce que les mots-flèches pour bobos de Soledad Motin n’existaient pas encore (niveau DESS prospective). Pour l’heure, on ne trouve que des recueils de mots-fléchés avec des gonzesses à moitié à poil dessus (mais POURQUOI ?).

Cette semaine pourtant, j’ai senti un frémissement en faveur du retour en grâce des mots-fléchés, avec cette couverture ornée d’une plage de rêve. Et vous savez quoi ? J’ai acheté le mag… Avec un ticket de Loto (je veux faire mes mots fléchés sur cette plage). Depuis, on fait des mots-fléchés en duo avec l’amoureux (parfois on se chronomètre, on est des punks), c’est important d’avoir des passions communes, paraît-il.

Et si ça se trouve, demain, grâce à ce billet, les buralistes seront pris d’assaut. J’aurai lancé une tendance. Et les mots-fléchés deviendront un sport olympique. Bah quoi, il y a marqué SPORT cérébral, à côté de la meuf à poil !

PS : cet été sans écran, on a essayé de convertir les enfants (on a la religion qu’on mérite). Gros succès des mots-fléchés avec des dessins pour les petits. En revanche, échec du niveau 1 sur les ados. On s’est peut-être un peu trop emballés dans l’euphorie du moment.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vacances déconnectées : deux semaines sans écran

vcs-arc1800-vueOui t’as bien lu « Deux semaines sans écran« . Et ce n’était même pas une punition !

Tout à commencé à Pâques, avant de partir sur la péniche. On a dit « Il y a pas de courant sur le bateau, vous laissez les écrans à la maison ». Limite on a fait passer les enfants sous le détecteur pour vérifier qu’ils ne rentraient pas un téléphone ou une tablette sous le manteau.

Ouais mais on va faire quoi pendant le trajet ? (6 heures de route, quand même).

Du coup on a acheté des jeux Smartgames (on a perdu une pièce, depuis. Sachez qu’on peut les recommander, ne jetez pas tout le jeu comme moi…), des bouquins, des coloriages. Et on les a laissé choisir la playlist (vive Deezer).

On ne peut même plus jouer aux départements avec les nouvelles plaques. Tout se perd ma bonne dame.

Quand on naviguait, les grands aidaient. Les petits fabriquaient des cabanes avec la couverture moche, se collaient des tatouages, discutaient.

Cet été, on leur a un peu faite à l’envers. « Il y a pas internet à la montagne » qu’on a dit.

Et vous savez quoi ?

C’est passé tout seul. Pas le mensonge hein.

Parfois, lors des temps calmes, on les autorisait à regarder la télé pendant que les uns prenaient leur douche (astuce pour qu’ils ne s’endorment pas sous la douche)

Mais les écrans leur ont rarement manqué.

Et finalement, ça fait moins de disputes parce qu' »il a la tablette depuis une heure et pas moi ». Parce que les écrans, ça les rend dingues et qu’ils finissent toujours surexcités, dans un état de frustration propices aux colères et autres bouderies casse-ambiance.

Je les ai trouvé plus ouverts à accepter ce qu’on leur proposait, plus enclins à sortir, à rendre service.

MAIS en contrepartie, il faut évidemment leur proposer des activités. S’occuper d’eux. Perdre au Uno trois ou quatre fois de suite…

Je ne sais pas quand est-ce qu’on repartira en vacances mais je sais déjà qu’on oubliera de mettre les écrans dans la valise. Et tant pis si il y a des pokemons super rares là où on ira.

Ce sera DETOX. (Et peut-être même pour moi aussi !)

Pensez-y, dans un mois, c’est encore les vacances. Si, si, DEJA…

PS : et avec une vue comme celle de ma chambre au Village Club du Soleil, pas besoin d’écran, franchement ! 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le parc du Futuroscope rien qu’à nous !

futuroscope-poufs

Vous faisiez quoi la veille de la rentrée scolaire ?

Moi, j’étais au Futuroscope.

Pas vous. Je le sais, parce qu’on était tous seuls ou presque.

A quoi ça sert d’avoir un pass VIP dans ces cas là ? A rien, on était TOUS des VIP. Zéro minutes d’attente pour Danse avec les robots. Même mon appareil photo n’a pas voulu le croire, il a buggé sur les chiffres !

danse-avec-les-robots

Du coup, pendant 1 jour et demi, nous avons pu profiter pleinement du parc. Faire et refaire nos attractions préférées.

Et surtout flâner. 

Parce que pour moi, c’est ça la grosse nouveauté 2016 du Futuroscope. L’espace un peu froid a été conquis par l’art et l’art de prendre son temps (vous me direz, on a le temps de prendre son temps dans les queues aux attractions quand on doit attendre une heure. Pas faux ! Même si j’ai trouvé que là aussi, les dernières attractions innovaient. Avec des détails à regarder partout dans la queue de la machine à voyager dans le temps par exemple, un petit film d’animation en attendant l’âge de glace et surtout les pauses photos en famille qui viennent pas mal couper la queue que je n’ai pas faite donc puisqu’il n’y avait personne… #topcredibilite)

Dans tout le parc, on trouve des oeuvres d’art éphémères ou non, des sculptures façon Botero, des pointes d’humour sur les bancs, des poufs pour siester ou pique-niquer (évidemment, ils sont pris d’assaut), une expo photo aussi. Ce qui va plutôt bien avec ce parc différent centré sur l’image à ses débuts.

futuroscope-maison-penchee

futuroscope-fontaines

futuroscope-art

futuroscope-poufs

futuroscope-art-banc

futuroscope-art-banc-arbre

Parce que oui, je rappelle qu’ici, on ne trouve pas de grand huit, pas de manège à sensations mais des attractions basées sur les cinq sens (prévenez les ados).

Je vous fais notre top 5, qui ressemble à peu de choses près aux attractions du Pass Premium (pour 15 euros de plus, le pass permet de ne pas faire la queue UNE fois aux 5 grandes attractions + 1 spectacle.

Notre top 5 

Arthur, l’aventure 4D 

futuroscope-arthur

J’en avais déjà parlé il y a trois ans, Arthur reste mon attraction préférée. On se croirait vraiment dans une coccibelle. C’est toujours aussi bluffant si on n’a pas peur des insectes ! (Il y en a même un qui nous pique VRAIMENT mais no spoil !)

La machine à voyager dans le temps Aka les lapins crétins 

futuroscope-lapins-cretins

On a dû le faire trois fois (ou quatre ?). Ca m’a fait penser pas mal à Ratatouille chez Disney en drôle, bien plus drôle. Par la grâce d’une machine à remonter dans le temps, les lapins crétins jouent les fauteurs de troubles de l’Histoire, il y a des colonnes grecques qui tombent, des serpents qui passent et des « bien vu » un peu tout le temps.

L’âge de glace 

futuroscope-agedeglace

Cette attraction a pris la place du Petit Prince qui n’est donc plus projeté en dynamique et perd un peu son intérêt. En revanche, l’âge de glace tire allègrement profit des aménagements de la salle avec lunettes 3D, soufflerie, sol mouvant qui rendent les aventures de Scratch en quête de sa noisette (avec, là encore une machine à voyager dans le temps) encore un peu plus haletantes. Forcément, il fait froid dans l’âge de Glace alors on enfile une peau de bête en même temps que nos lunettes 3D, en se demandant si les poux existaient à l’âge de glace…

Danse avec les robots futuroscope-robots

La petite était ravie d’être enfin assez grande pour danser dans le bras du robot. Même si trop petite encore pour le niveau 2 « C pô juste ».  Le grand n’a pas osé le niveau 3. Moi j’aime toujours autant l’ambiance du futur de la salle de danse qui donne la pêche. Hello ho ho.

La forge aux étoiles 
futuroscope-forges-aux-etoiles

C’est le nouveau spectacle en collaboration avec le cirque du soleil. Et c’est beau même si je n’ai pas suivi toute l’histoire parce que j’étais énervée par mon grand qui venait s’arroser dans les fontaines… Il est question de rêves auxquels il faut croire encore et toujours. On s’est couchés réconciliés avec le fiston, et avec des étoiles plein les yeux !

(La vienne dynamique figure dans le pass premium mais pas dans notre top car on a eu tous les deux mal au dos. Les enfants ont bien aimé en revanche. Il faut croire qu’on se fait vieux !)

 

Coup de coeur aussi pour :futuroscope-cuisine-molleculaire

futuroscope-pompiers

En conclusion, je suis toujours d’accord avec ce que j’avais dit dans ce billet il y a trois ans (pas d’enfants trop petits, surtout).  J’avais trouvé le dernier billet d’e-zabel sur le Futuroscope plutôt dur. Je me demandais si je serai mitigée moi aussi à ma 2ème visite, sans l’effet découverte. Mais j’ai passé un aussi bon moment que la première fois. Meilleur même si l’on prend en compte que les enfants étaient plus grands, que le parc était complètement à nous et qu’il y a encore plus de nouvelles attractions véritablement A faire (l’âge de glace, La machine à remonter le temps). Même si les aménagements extérieurs le rendre plus agréable, il manque toujours cependant une unité à ce parc un peu décousu dans lequel on passe d’une attraction à l’autre sans réel fil conducteur.

L’idée merveilleuse étant de s’arrêter à son retour de vacances (coucou l’île d’Aix) pour les prolonger un peu, laisser passer les embouteillages et profiter de la faible affluence de la fin août (le beurre, l’argent du beurre et la robe de la crémière).

 

Et sinon BWAAAA

 

futuroscope-lapin-cretin-rencontre

futuroscope-selfie-lapin-cretin

Un grand merci au Futuroscope pour l’invitation.  

Rendez-vous sur Hellocoton !

Fan de… #septembre 

Je me suis souvenue en retombant sur ce billet qu’en janvier, j’avais lancé une nouvelle rubrique Fan de… Tribute to Séverine Ferrer et big up aussi pour son petit 3ème (quand je vous disais qu’elle serait parfaite pour présenter les Maternelles !)
Donc fan de…

La vie est un long fleuve tranquille

Un peu vintage, je suis d’accord. Mais les enfants se devaient de connaître les Groseille et les Lequesnois. Vu sur Netflix, ce film pourrait compléter mon vieux billet de films cultes pour plateau tv (pas avant 9 ans-10 ans  quand même).

Ma leçon de maquillage Dior dans la nouvelle boutique de Parly 2 (la photo là haut). En 15 minutes seulement, j’étais métamorphosée. Et l’amoureux m’a fait le plus beau compliment du monde « On dirait que tu as mis un filtre snapchat ». (Non mais il m’aime au naturel AUSSI…)

J’étais ravie d’avoir prévu le soir même un dîner à la maison pour crâner un peu. Sauf que j’ai failé dans toute ma splendeur. En préparant des lasagnes (merveilleuses) avec des OIGNONS qui faisaient pleurer force 4. On aurait dit que Dior faisait dans le gothique alors j’ai tout enlevé…

(En tout cas, n’hésitez pas à profiter des  » astuces beauté » de 10 minutes des maquilleuse Dior. Surtout que c’est gratuit…).

Cette carte du monde à gratter Gifi peut être déjà sold-out alors que je n’ai pas encore eu le temps d’aller l’acheter en 10 exemplaires au moins, tellement j’ai envie de l’offrir à tout le monde et de faire le tour du monde !

La chasse au pokémon avec mon fils

Quand je vois les panneaux de prévention « jouer ou conduire il faut choisir » sur l’autoroute, j’ai envie de dire « Mon fils, tu ne joueras plus jamais à Pokémon go ». Et puis quand pour une fois, il veut bien faire du vélo avec sa mère histoire d’en profiter pour choper du pokémon, je dis autant faire de l’éducation puisqu’il parait que c’est notre job de parents. Donc, on ne conduit pas le téléphone à la main, on s’arrête juste quand l’appli vibre, on regarde la route. Et mince, je n’ai plus de pokéball..

Ces nouveautés du groupe Seb

Un fer-défroisseur (il y a un petit réservoir au bout du fil) parce que j’ai parfois honte des robes toutes fripées que je fais porter à ma fille ! (Elle m’en voudra plus tard, c’est sûr).

Un manche d’aspirateur flexible pour attraper les poussières bien cachées (ou les pu?!#@! d’araignées géantes qu’il y a chez moi en ce moment).

Le nouveau Companion connecté, baptisé I-Companion. Il suffit de suivre la recette sur sa tablette ou son téléphone qui remplace l’écran du robot. L’application gratuite s’enrichira chaque mois (ou semaine ???) de 3 recettes. Les possesseurs de la précédente version pourront faire upgrader leur appareil pour 300 euros (ou 200 ???). Suis-je la seule au monde à cuisiner encore avec des casseroles ?

Aujourd’hui
Parce que c’est son anniversaire. Le premier tous les deux. Et que j’espère qu’il y en aura bien un millier d’autres.

Belle journée à tous

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le cadeau commun

La semaine prochaine, c’est le vide-grenier de mon village. Si je ne détestais pas autant jouer à la marchande, genre autant que le camping (huhu), je l’aurais faite, histoire de désencombrer les chambres des.enfants qui débordent (combien pour une maison petshop ?)

Du coup, en juin, pour les 9 ans de ma miss, j’avais des sueurs froides à l’idée de devoir pousser encore les.placards. Mais il y en a là-dedans, j’ai légèrement orienté les cadeaux : un abonnement à Julie par les grands-parents, des Superstar comme les miennes par ses parents (l’arnaque, à quoi ça sert d’avoir des parents divorcés si on n’a pas deux fois plus de cadeaux ?). 

Et pour l’ice-cream Party, j’ai cédé à ce que je m’étais toujours refusée : le cadeau commun. Je suis old-school mais je trouvais ça cool moi, d’imaginer les minettes choisir le cadeau pour leur copine (ah bon, ça aussi, ce sont les parents ?). Mais x10 finalement, ça fait 10 fois plus de merdouilles (ou pas) à ranger dans les placards. QUOTA EXCEEDED.

Encore faut-il avoir l’idée du cadeau AVANT que les parents vous demandent « Et pour le cadeau, il y a un cadeau commun ou je me démerde ? Je traduis sans filtre). 

Rien que vous, quelques idées de cadeaux communs vues par ici : 

– un vélo 

– une trottinette 

– un skate-board

– un hoverboard (le segway sans manche qui fait fureur dans ma campagne. C’est pareil en ville ?)

– un iPod 

– participation à l’ordinateur des 10 ans (il y en a pas mal besoin au collège) 

– et ladies and gentleman, le cadeau des 9 ans de ma princesse : un trampoline, dont mes Kids rêvaient depuis leur passage 

Maintenant, je dois toujours vider les placards de ma fille et en plus, j’ai un énoooorme trampo au milieu de mon jardin. Avouez que c’est malin le cadeau commun (huhu). 

Est-ce que ça se fait par chez vous les cadeaux communs ? Genre quoi ? 

PS : désolée pour les huhu, j’ai clairement conscience que ça ressemble aux rires enregistrés dans les séries TV mais je suis le genre de filles qui doit expliquer ses blagues. C’est COMME CA

PS 2 : et sinon le truc bof avec les cadeaux communs c’est qu’il n’y a pas toujours de cadeaux à ouvrir le jour J. Du coup, quand j’y participe, j’essaye d’ajouter dans l’enveloppe un petit truc fait-maison comme un bracelet brésilien, un pendentif en perles Hama…  

Rendez-vous sur Hellocoton !

Escapade à l’ile d’Aix… en camping

Tu vois la petite tente grise au pied du phare ? C’est la mienne !  #thuglife

Un jour du mois d’août, l’amoureux et moi, on s’est rendus compte qu’on avait une semaine de vacances ensemble, SANS ENFANTS. C’est qui les rois du planning ?

On a dit Rome, Porto, Barcelone.

Le ministère des finances a voté Camping. 

J’avais une tente, il avait des matelas, on avait des duvets. Ne jamais dire fontaine… (Ou camping).

J’étais quand même loin de me résoudre à faire du camping avec des toboggans dedans. Alors j’ai réfléchi à un lieu qui rendrait le camping Way of life.

Genre Woodstock. Ou l’île d’Aix qui se visite généralement en une journée en prenant le bac depuis l’ile de Ré ou Oléron.

Nous on est des rebelles, on l’a pris de Rochefort, qu’on a visité un peu en attendant le bateau puisque les horaires dépendent de la marée.

rochefort-aix

rochefort-carrelet

20 minutes de bateau plus tard. La dame du camping nous proposait une place à l’ombre devant les toilettes… CA NE VA PAS ETRE POSSIBLE.

C’est comme ça qu’on a fini sans un poil d’ombre en pleine canicule mais au pied du phare avec une vue en 360 sur le port, la plage, Fort Boyard (je suis tellement triste de ne pas avoir enregistré mon snap qui montrait ça). Un paradis à couchers de soleil.


phares-sunset

aix-coucher-soleil

sunset-ile-aix

coucher-de-soleil

coucher-soleil-aix

aix-island-sunsetA part ça, que faire à l’île d’Aix quand la tente est un sauna dès 8h du mat ?

On a loué des vélos au loueur en face de la boulangerie qui est en partenariat avec le camping (mon Dieu, c’est moi qui ai écrit cette phrase). Et on s’est approprié l’ile qui devenait notre dès le départ du dernier bac.

camping-fort-ile-aix

Il y a trois musées sur l’île. Le musée de la Nacre. Le musée africain. Et le musée Napoléon qu’on a visité le matin où il a pleuviné. J’ai aimé l’angle un peu intime puisque c’est là qu’un Napoléon déchu est venu passé trois jours avant son exil à Saint Hélène (il avait avoir un penchant pour les îles, non ? Huhu). Napoléon connaissait bien Aix qu’il avait fait multi fortifier pour protéger (mal) son arsenal à Rochefort.

musee-napoleon-ile-aix
Mais je m’égare, on va louper le coucher de soleil…

Sinon, mon moment préféré, c’était le midi quand on allait manger des huitres (ou des crevettes) chez Francky avec des légumes cuits à la plancha et son vin blanc qui pique un peu.Qu’on zigzagait un chouille quand on remontait sur nos vélos.

chez-franck-ile-aix

chez-franck-aix

Attention, sur l’ile d’Aix, il y a peu d’ombre. On a réussi à se trouver des criques où faire la sieste tranquillement au nord de l’île. Mais le bord de mer y est escarpé (et donc dangereux avec les rochers).

mer-aix

baby-plage-aix

crique-aix-island

fort-boyard-ile-aix

Sur les grandes plages à l’ouest de l’île c’est soleil à volonté. On a savouré d’être sans enfants tellement on en a entendu chouiné qu’ils avaient soif, qu’ils étaient fatigués de faire du vélo, que le sable était trop chaud. Je déconseille clairement l’ile d’Aix avec des jeunes enfants. Surtout en pleine canicule.

love-aix-island

Côté restaurants, on a voulu tester Joséphine mais la serveuse avait autre chose à faire que nous servir alors on a pique-niqué sur la plage.

Raie aux mille légumes du Pressoir approuvée. Profiteroles de l’amoureux aussi.

Bar beau teint sympa. Beaucoup de monde le midi. On aurait dû tester un soir.

Et le camping alors ? 

C’est pas si pire j’ai envie de vous dire. Il faut supporter d’être réveillé par les petits voisins à deux heures du mat ou de se lever pour rattacher la tente en pleine tempête. On est content de retrouver le confort 5 étoiles de son matelas à mémoire de forme en rentrant !

On se fait aux douches cradoc. Et j’avais toujours un rouleau de papier toilettes dans mon sac à main une semaine après être rentrée, au cas où…

Ne pas oublier des lampes de poche, en plus de la tente, des matelas et des duvets. Et un couteau multifonctions aussi. Nos petits voisins nous ont prêté un maillet pour planter les sardines (allez y, chantez « Les sardines » si vous voulez, je peux tout supporter maintenant que j’ai fait du camping à la roots. Mieux que le Mud Day, je vous dis.) et ils avaient des batteries portables pour leurs téléphones, les rusés.

Ça va pour trois nuits quoi. Même si quand même, on était TRES tristes de partir… avec ce lever de soleil comme autant de promesses de jours heureux.

aix-sunrise-phares

aix-island-sunrise

NB : une fois à la maison, on s’est rendus compte que la moitié du village était à l’ile d’Aix (dans de vraies maisons) pour un mariage. Et on a compris pourquoi nos jeunes voisins nous réveillaient à deux heures : il y a un bar dansant qui ferme à deux heures et qui est JE NE SAIS PAS OU. Mais j’aurais bien aimer le savoir en fait parce qu’on allait se coucher après le soleil façon on est des punks mais pas trop.

PS : un mot sur le camping qui est dans le fort juste après le port (il y un autre fort au Nord, le fort Lériot que je n’ai pas visité non plus. On était débordés.). C’est un camping municipal avec le minimum au prix imbattable de 20€ la nuit. La traversée coûte 35€ par personne. La location de vélo pour deux et pour deux jours 27€. 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Il n’y a que des preuves d’amour

L’amour, c’est beau comme un camion de La Poste qui te rappelle que les petites attentions font plus que les gros cadeaux (et je ne dis pas ça parce que c’est l’anniversaire de l’amoureux la semaine prochaine huhu).

L’amour c’est beau comme une carte postale envoyée à l’amoureux pendant NOS vacances. 

L’amour c’est beau comme le fiston qui reprend la formule en envoyant une carte à son papa pendant LEURS vacances. 

Je me demande souvent quelle image de l’amour je donne à mes enfants. J’ai souvent peur qu’elle soit boiteuse façon « A quoi ça sert l’amour, si c’est un aller sans retour » (Ça change de Bruel, t’as vu ?). 

Cette petite carte, sans doute pleine de fautes, écrite avec tout son coeur, me rassure tellement. Mon fils sera l’amoureux le plus attentionné de la terre parce qu’il ose, et qu’il a compris que l’amour est dans le détail. Mais faites patienter vos filles, il a des études à faire avant ! 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Une semaine en famille à La Rosière

larosiereJ’ai déjà évoqué ici, la pression qu’on a en tant que blogueur, quand on recommande un endroit ou un produit qu’on a aimé, qu’on ait été invité ou pas.

Cet été, j’ai eu l’occasion de passer de l’autre côté du miroir. Celui du lecteur de blog tellement convaincu qu’il sort la CB.

Nous cherchions un endroit sympa pour prolonger nos vacances aux Arcs, avec des critères précis : accessible en transport depuis Bourg Saint Maurice, avec un club enfants et une piscine. Je me suis souvenue de ce billet de Till the Cat qui envoyait de la neige en été et de mon expérience positive dans un CGH alors j’ai réservé dans la résidence CGH Les Cimes Blanches. A La Rosière. Conquise par le panorama à couchers de soleil et le dynamisme de cette station authentique.

C’était sans compter sur un détail qu’aucun blogueur n’aurait pu prendre en compte : l’immense grue de bienvenue.

grue-cgh-larosiere-cimes-blanches

vue-grue-larosiere

Le premier jour, ça m’a juste agacée parce que j’avais la fièvre.

Le deuxième jour, j’ai pris sur moi. Après tout, en me mettant du bon côté du canapé, j’avais la même vue que sur le catalogue.

Le troisième jour, j’ai été réveillée à 8h par le bip de recule des travaux. HAAAAAAAA

C’est comme ça que, sans que j’aie à sortir ma carte de blogueuse, CGH nous a proposé un autre logement, tout aussi grand, dans une autre de ses résidences : Le Lodge Hemera, au coeur de La Rosière avec une vue à 180° sur la vallée.

vue-lodge-hemera-larosiere

larosiere-cgh-vue

Les vacances en famille pouvaient commencer.

Qu’est-ce qu’on allait bien pouvoir faire hors du cocon du village club ? 

 

Des randonnées 

larisoere-rando-italie

Evidemment qu’on randonne à la montagne. Mais souvent le point de départ des randos nécessite quelques kilomètres de voiture. Heureusement, La Rosière a édité une carte des randonnées (payante) qui nous a permis de repérer les randonnées accessibles à pieds depuis le centre, en prenant juste le téléphérique par exemple.

Première rando d’une journée, avec vue vers le Mont-Blanc et l’Italie depuis le Fort La Redoute (n°8)
larosiere-montagnes

Et coucou aux marmottes en passant

larosiere-marmottes

Deuxième rando d’une après-midi, à l’ombre des arbres avec un panorama sur Bourg Saint-Maurice (n°4)

larosiere-bourgsaintmaurice

On a essayé de rythmer les randos, arrêts marmottes, arrêt lac, arrêt vue, arrêt fourmillière mais clairement, ça traînait un peu de la patte.

 

Excursion au Col du Petit Saint Bernard 

col-petit-saint-bernard

Moi tout ce que je voulais, c’était aller faire un tour en Italie et ramener de la charcuterie du Val d’Aoste. Mais je n’avais pas les cartes d’identité des enfants. Alors pour éviter de se faire refouler à la frontière comme des apprentis terroristes, on s’est retournés vers l’excursion en car « Col du Petit Saint Bernard » que proposait l’Office du Tourisme.

Pas plus emballée que ça. Moi ce que je voulais, c’était aller en Italie.

Et finalement, l’excursion est terrible., variée, vivante.

Avec une halte historique au Col du Petit St Bernard (frontière entre la Haute-Tarentaise et la Vallée D’Aoste) puis une halte au Kern (un ensemble de cailloux posés en rond façon extra-terrestre, il y a très longtemps) et enfin, une halte EN ITALIE. Passage par l’ancien poste de frontière, celui d’avant l’Europe et escale boutiques à touristes à la Thuile.

lathuile-poste-frontiere

On a ramené des pâtes d’Italie. On est allés en Italie quoi !

8 euros/personne/ Office du Tourisme

 

La patinoire 

patinoire-larosiere

(la seule fois des vacances où les manteaux ont servi. Youhou !)

Comme si c’était la peine d’aller en Italie pour faire plaisir aux enfants. Il suffisait d’aller à la patinoire .

Il aurait dû pleuvoir avant !

8 euros/adulte – 6,50 euros/enfant

 

Et sinon, un mot sur les résidences CGH de la Rosière, puisque j’ai testé les deux… Laquelle choisir, Le Lodge Hemera ou Les Cimes Blanches ?

Les Cimes blanches sont plus excentrées (à 15 minutes du centre en empruntant un chemin boisé plein de petits écureuils gris), idéal quand on recherche le calme (sans la grue évidemment) et la piscine est l’une des plus magnifiques que je n’ai jamais vue, avec une vue incroyable et deux jacuzzis. Côté déco, c’est plus rustique, moins moderne. Disons que ça fait plus montagne. Les Cimes Blanches ont surtout l’avantage d’être au pied des pistes l’hiver.

CGH-larosiere-cimesblanches

CGH-cimesblanches

Piscine-Cimes-blanches-la-rosière

 

A 6, sans voiture, le Lodge Hemera, ultra central, avec une vue magnifique et une piscine-spa agréable était sans doute un meilleur compromis.

salon-lodge-hemera

salon-lodge-hemera-cgh

piscine-cgh-larosiere

A noter que le village dispose d’un club enfants gratuit (et d’un autre payant (129 euros la semaine) avec des activités plus funs. Je pense qu’à terme le gratuit va être amené à disparaître donc renseignez-vous bien avant. En tout cas, nos enfants n’y sont pas allés, ils avaient besoin de se reposer après leur semaine au club. C’est fatigant les vacances !

Au final, pour en revenir à l’influence des blogs, je ne regrette pas du tout d’avoir moutonné. Mais notre configuration n’étant pas la même (plus d’enfants, pas de voitures, pas les mêmes envies sans doute aussi), nous n’avons pas du tout passé les mêmes vacances que Till le chat et sa famille. Un blog raconte UNE histoire, à chacun de se créer la sienne. Et la nôtre était drôlement chouette.

Rendez-vous sur Hellocoton !

+ ou – la rentrée

Un peu saoulée par ce marronnier (C’est bon, j’ai ce qu’il faut dans mon jardin), j’avais décidé de faire de la rentrée un non-événement. D’ailleurs, la veille, on était encore au Futuroscope à faire zéro queue pour Danse avec les robots. Comme si la rentrée, c’était pour les autres.
Et puis finalement, on s’est laissés prendre au jeu. La jolie tenue. La photo avant de partir. Les retrouvailles. Alors je vous résume ça en + ou – :

+ l’Instit de la petite. Le même que l’année dernière. La routine, je vous dis. 

– sans la classe verte qui les avait tellement bien fait pousser l’année dernière. 

+ le « privilège » d’accompagner mon fils jusqu’au portail du collège.

– à peine un petit au revoir de la main. Faudrait pas qu’on me prenne pour autre chose que sa grande soeur huhuhu

+ son prof de maths. Il va peut être pouvoir commencer à faire des maths cette année. 

– il ne va pas forcément aimer ça

+ il est revenu avec trois livres déjà couverts. Bien briefé, ce petit.

– mais tellement abimés que j’ai dû enlever la couverture avant d’en remettre une autre. #essayeencore

+ il y avait trois livres neufs. C’est beau un livre neuf (le coût de cette réforme…)

– quelque chose me dit qu’ils seront moins neufs à la fin de l’année. « Je les prends sur ton argent de poche ? ». Oups, c’est vrai, il n’a pas d’argent de poche ! 

+ retrouver sans retourner toute la maison des photos d’identité presque récentes pour coller sur les 5 formulaires.

– chercher pour la 10ème fois l’adresse de la sécu et les numéros de téléphone des uns et des autres.

+ l’utilité avérée des formulaires à remplir en double exemplaires. J’ai pu me rendre compte en double exemplaires que j’étais à deux doigts de louper le rappel pour son vaccin. 

– il faut vraiment une assurance responsabilité civile en plus de l’individuelle accident ? 

+ la petite a déjà gagné un cadeau au concours de maths (un CD un titre des Kids United quand même)

– l’emploi du temps du grand qui doit partir tous les jours avant 8h. Mais qui va préparer le petit déjeuner, cette année ? 

Ça c’est fait. On peut passer à autre chose. Au forum des associations par exemple, qui est ce soir alors que je n’ai plus de chèques dans mon chéquier…  

J’espère que vous avez passé une bonne rentrée sans pleurs ni malheurs.

Rendez-vous sur Hellocoton ! Blog commercialisé par